Dans quelle phase de la lune êtes-vous nés ? Et qu’est-ce que cela signifie ?

En astrologie, le Soleil donne le signe de naissance, l’Ascendant est la façon dont on se lie au monde, et la Lune représente la partie la plus cachée, la plus intime et la plus émotionnelle. Précisément parce qu’elle est un symbole fondamental de la nature, la Lune de naissance est analysée sous différents points de vue : le signe, la maison, les aspects avec le Soleil et les autres planètes.

Il y a un aspect de la Lune qui est rarement étudié et pris en compte : la phase lunaire de la naissance. Quand vous êtes nés, la lune était-elle pleine ? La lune montante ? La nouvelle lune ? Et qu’est-ce que cela signifie ?

Comment savoir dans quelle phase de la lune vous êtes  nés ?

Pour participer, vous devez connaître la position précise de votre Soleil et de votre Lune (signe du zodiaque et degré). Vous ne les connaissez pas ? Utilisez l’un des nombreux outils logiciels en ligne, en indiquant vos données de naissance, y compris l’heure de votre naissance. Si vous ne connaissez pas l’heure précise de votre naissance, il existe plusieurs moyens de récupérer ces informations. 

Marquez quelque part la position de votre Soleil : exemple Sagittaire 7°. Marquez la position de votre Lune : exemple Scorpion 29°.

En partant du Soleil et en suivant l’ordre du zodiaque (d’abord le Sagittaire, puis le Capricorne, etc.) comptez combien de signes intermédiaires il y a pour arriver au signe de la Lune (NE COMPTEZ PAS le signe du Soleil et le signe de la Lune, seulement les signes intermédiaires).

Considérez le signe du Soleil et les degrés auxquels il est situé. Appliquez la soustraction : 30 moins les degrés du Soleil.

Considérez le signe de la Lune et les degrés auxquels elle est située. Prenez directement les degrés de la Lune, sans aucun calcul. Dans  l’exemple, il est en Scorpion à 29°.

Quid du total ?

300 23 29 = 352 (lune balsamique)

Cas particulier : le Soleil et la Lune sont-ils du même signe ? Vous avez deux possibilités devant vous : si le degré du Soleil est supérieur à celui de la Lune (par exemple, Soleil en Verseau 15°, Lune en Verseau 8°), alors vous êtes dans la partie de Lune balsamique, car vous devez faire le tour complet du zodiaque pour atteindre la Lune (le résultat du jeu est de 353). Si le degré du Soleil est inférieur à celui de la Lune (par exemple, le Soleil en Verseau 15°, la Lune en Verseau 28°), alors vous êtes dans la partie de la Nouvelle Lune, car il suffit de marcher 13 degrés pour atteindre la Lune.

À partir du résultat que vous avez trouvé, vous pouvez identifier votre partie lunaire de naissance, en suivant ce schéma : nouvelle lune (0 – 44), croissant de lune (45 – 89), lune Premier quartier (90 – 134),  lune gibbeuse qui grandit (135 – 179), Luna Piena (180 – 224), lune de Gibbosa en déclin (225 – 269), lune Dernier quartier (270 – 314), lune balsamique (315 – 359).

Mais qu’est-ce que cela signifie ?

La Lune raconte l’histoire des émotions et la façon dont elles sont exprimées. C’est la partie de qui s’intéresse à l’amélioration personnelle, à la satisfaction de vos besoins intérieurs, au sentiment et à la perception. Lorsque vous ressentez une charge magnétique envers quelqu’un et que vous ne savez pas rationnellement pourquoi, c’est souvent l’œuvre de la Lune. Le signe et la maison de la Lune peuvent vous en apprendre beaucoup sur ces aspects.

La phase de la lune ajoute un peu d’information. Une pièce moins accessible à l’individu, plus cachée et incompréhensible, qui va influencer l’humeur générale de la personne et une nuance de sa personnalité, difficile à identifier sur un plan superficiel. Avez-vous découvert votre phase lunaire ?

Nouvelle lune (0 – 44)

Les individus nés dans la phase de la nouvelle lune se proposent au monde avec une présence incroyablement charismatique et attirante envers les autres. Sans le faire exprès. Ils s’avèrent souvent énigmatiques, ce qui les rend souvent irrésistibles, précisément en raison de leur capacité à ne pas être totalement prévisibles. Ce sont des gens qui semblent toujours avoir la réponse à portée de main, et qu’elle leur a été donnée depuis un endroit inaccessible aux autres. C’est l’image de la personne éclairée qui ne cherche qu’à être elle-même, qui préfère se jeter tête baissée dans quelque chose en quoi elle croit, plutôt que de créer une vision extérieure fausse et artificielle de soi-même. Il porte en lui des talents et des connaissances qu’il ne sait souvent même pas qu’il en a. Le secret de cette étape ? Se jeter de tout son cœur et de toute son âme dans quelque chose en quoi vous croyez ; laisser aller plus à la passion qu’à la raison, plus à l’intuition qu’à la pensée.

Croissant de lune (45 – 89)

Les personnes nées dans la phase du croissant de lune semblent toujours avoir quelque chose de très important à faire. Tout est urgent, il n’y a jamais de temps à perdre, il y a toujours la peur de manquer quelque chose “entre les doigts”. C’est une étape à fort potentiel, car elle est moins abstraite que celle de la nouvelle lune, mais toujours projetée vers la création de quelque chose qui engage les compétences et les forces de chacun. Il se sent obligé de s’occuper de quelque chose à tout prix, peut-être sans comprendre pourquoi, et il a souvent peur de ne jamais en faire assez, de ne pas donner la place qui convient à ses talents ou de ne pas saisir les bonnes occasions qui se présentent dans le monde. L’humeur peut être très vitale et enthousiaste si l’individu suit son caractère et une direction qui la représente intimement. Le secret ? S’engager dans quelque chose qui est utile aux autres ainsi qu’à soi-même ; créer une grande vision qui vous  représente.

Lune Premier quartier (90 – 134)

Les personnes nées dans le premier quartier de la lune semblent toujours lutter avec et pour quelque chose. Ils représentent un peu de la résistance du siècle à la laideur du monde et au consumérisme extrême. Ils ont tendance à se sentir fervents pour exprimer leurs idées et leur point de vue, mais ils finissent souvent par se retrouver avec impatience et insatisfaction parmi des gens qui ne sont pas intéressés, et dans un monde extérieur totalement ignorant des visions des individus, même lorsqu’elles sont concrètes et réalisables. Cette phase s’accompagne d’un véritable désir d’amélioration, de la recherche d’une croisade et d’une mission à mener avec force et dévouement. Et malheureusement aussi la difficulté d’interagir avec une réalité extérieure peu similaire à celle souhaitée. Son  secret ? Essayer de gagner, même lorsque cela semble trop difficile ; se faire entendre, exposer ses principes, laisser sa marque sur le monde.

La lune gibbeuse qui grandit (135 – 179)

Les personnes nées dans la phase de croissance de la Lune de Gibbosa semblent  ressentir l’envie de rejoindre ou de s’engager avec d’autres. Avant la pleine lune, dans une zone qui rappelle la recherche de la conscience et de la compréhension du “pourquoi” de la vie. Et quelle meilleure façon de réagir qu’en faisant appel aux expériences et aux connaissances des autres ? C’est comme si le concerné avait  mûri  l’idée que tout ce qui est créé et produit par serait mille fois plus fort, plus beau et plus grand si elle était créée en coopération avec d’autres. Il ne s’agit pas de  parler de la définition d’un individu  introverti ou extravertie, il s’agit plutôt de l’idée d’une personne qui ressent le besoin de donner un coup de main et un soutien aux autres, en mettant ses compétences et ses talents à profit, et qui essaie de créer avec ses compagnons, amis, collègues de vie, une sorte d’activité synergique et d’échange. Le secret ? Partager. Émotions, expériences, actions, peurs ; le bonheur réside dans le partage.

La pleine lune (180 – 224)

Les personnes nées pendant la phase de pleine lune aiment faire face à des situations claires et compréhensibles, car elles ressentent un besoin de paix et d’équilibre qui les amène à chercher une image parfaite et fonctionnelle dans laquelle s’insérer. Parfait pour ce qui est de leur idée unique et personnelle de la perfection. Dans le thème de la naissance, vous êtes au  point de distance maximale entre le Soleil et la Lune, c’est pourquoi les individus sont capables de regarder certains côtés d’eux-mêmes avec une certaine objectivité, qui peut aussi être parfois polémique, mais certainement concrète et objective. Ils sont donc très attachés à leur propre expression personnelle, à leur croissance et à leur perfectionnement, comme moyen d’enrichir et d’améliorer ce qu’ils voient d’eux-mêmes à distance. Le secret ? Accepter et ne pas vouloir sans cesse résoudre à tout prix ce qui est bloqué ou sans avenir.

Lune gibbeuse en déclin (225 – 269)

Les personnes nées dans la phase de déclin de Luna Gibbosa se présentent au monde avec une sorte de syndrome du “professeur”. Ils se sentent peut-être les gardiens d’une idée ou d’une pensée qui n’est pas encore à la portée de tous, mais qui pourrait tôt ou tard se concrétiser. C’est comme s’ils avaient reçu un message unique et inaccessible, et ils ont le sentiment qu’il leur appartient d’instruire, d’enseigner et de divulguer ce qu’ils ont appris. C’est pourquoi ils peuvent se sentir peu compris et différents des autres. Ils vivent souvent projetés dans l’avenir, dans ce qui doit encore arriver, dans la nouveauté et l’innovation, ou au moins dans ce qui est différent de l’état actuel. C’est comme s’ils vivaient toujours un morceau en avance sur les autres, ou du moins c’est leur sentiment. Le secret ? Prendre soin et ne pas juger le chemin et la conscience des autres ; diffuser ses connaissances et ses compétences avec humilité et dévouement.

Lune Dernier quartier (270 – 314)

Les personnes nées dans la phase du dernier quartier de la lune sont imprégnées d’un sentiment d’impermanence face à la vie. Ils réalisent que la vie est ce qu’elle est, avec ses joies et ses peines, et ils possèdent la force et la sagesse pour l’accepter et non la combattre. Une sorte d’acceptation de l’imperfection du monde. Cependant, ils sont de grands défenseurs du processus de croissance et d’amélioration, plus orientés vers eux-mêmes et leur moi intérieur, plutôt que vers le monde extérieur. Ils sont capables de soutenir fortement leurs idéaux, mais de manière concrète ; ils ne se font guère d’illusions sur la possibilité de pouvoir transformer le monde facilement, sinon avec un grand travail collectif et une grande intelligence. Ils ressentent le besoin de se débarrasser des bagages trop encombrants ou de tout ce qui les limite. Le secret de cette étape ? Savoir accepter ce qui vient, rester ouvert à la nouveauté, toujours clore les affaires avec les autres, sans rien laisser en suspens.

Lune balsamique (315 – 359)

Les personnes nées dans la partie  lunaire balsamique ont souvent l’impression de flotter entre deux réalités distinctes. Vous  êtes dans la dernière partie, celle qui devrait ramener la Lune chez elle, mais en vérité, les gens dans cette partie ont l’impression que leur maison est loin de chez eux. Ils ressentent donc l’instinct d’errer à la recherche de quelque chose dont ils ne savent rien, si ce n’est que cela existe quelque part. Ils peuvent toujours ressentir un sentiment de manque ou de frustration par rapport à quelque chose qui sera toujours absent dans leur vie. Il est urgent de boucler la boucle ici. C’est comme voir une porte d’entrée vers un nouveau niveau de conscience, et la personne a le sentiment qu’elle doit payer toutes ses dettes pour avoir accès à ce nouveau plan. Le secret de cette étape ? Pour faire face au  passé et à tout ce que vous avez  laissé ouvert et, une fois fait, pour se détacher de lui et de tout ce qui vous limite aujourd’hui.