Horoscope et astrologie : croire ou ne pas croire ?

Il n’y a pas de honte à le dire si vous faites partie de ces gens qui, dès qu’ils achètent un magazine, se mettent immédiatement à la recherche de l’horoscope. Sans se laisser influencer par ce qu’ils écrivent à ce sujet, beaucoup aiment commencer la journée en regardant ce qui pourrait arriver à son signe du zodiaque. L’astrologie, cependant, est une discipline respectable, elle n’a rien à voir avec les prédictions superficielles que vous lisez dans les journaux, car elle étudie de manière complète et approfondie l’incidence des archétypes et l’influence de l’horoscope dans la réalité quotidienne. Connue depuis l’Antiquité, l’astrologie a une connotation ésotérique qui la rend fascinante et mystérieuse.

Le cœur de l’astrologie réside dans l’interprétation de l’horoscope, un graphique qui montre la position des différentes planètes au moment précis de la naissance d’une personne. On devrait plutôt parler d'”horoscope de naissance”, un guide essentiellement général qui est ensuite personnalisé en fonction des choix personnels. Grâce à l’identification du thème de naissance, on peut retracer le caractère et les tendances et prédispositions psychologiques de chaque personne. En pratique, l’horoscope est le point de l’horizon elliptique à un moment donné, à partir duquel la position des planètes et du zodiaque peut être déterminée, par exemple au moment de la naissance.

Que signifie Horoscope ?

Le terme “horoscope” vient du grec “horoscopos” et signifie : observer le temps. En latin également, le mot a la même signification : “horoscopus” signifie : “ce qui indique le temps”. L’invention des douze signes du zodiaque remonte à 600 avant J.-C. Ce sont les Babyloniens qui ont inventé ces symboles correspondant aux douze mois de l’année, toujours utilisés par l’astrologie moderne. Les spécialistes de l’astrologie babylonienne (appelés Chaldéens) ont commencé à ouvrir des ateliers pour diffuser leurs connaissances, mais avec l’avènement du christianisme, les Chaldéens ont été considérés comme des païens, et donc jugés avec hostilité.

Avec les Croisades, l’astrologie a commencé à se répandre dans toute l’Europe, pour atteindre son apogée après la Première Guerre mondiale, lorsque la page quotidienne consacrée aux horoscopes a commencé à apparaître dans les journaux.

Aujourd’hui, au moins 90 personnes de moins de 30 ans savent à quel signe du zodiaque elles appartiennent, et beaucoup se tournent vers les astrologues pour connaître leur avenir. Cela se fait généralement en consultant un tableau astrologique qui contient la position des différentes planètes à la naissance. Mais il est également vrai qu’il existe de nombreux “systèmes astrologiques” différents et souvent contradictoires appartenant à des cultures diverses, même très anciennes (par exemple, l’horoscope chinois). En fait, l’astrologie, tout en étudiant le mouvement des planètes et en se basant sur des éléments d’astronomie, n’est pas une science et n’a même pas l’ambition de l’être.

Pourquoi croyez-vous aux horoscopes ?

L’astrologie repose essentiellement sur ce que les psychologues appellent la “validation personnelle” : si nous croyons fermement que quelque chose est ainsi, nous avons tendance à ne retenir que les événements qui soutiennent une telle situation, laissant dans l’oubli tout ce qui s’en éloigne. Nous sommes tous enclins à nous souvenir de ce qui est bon pour nous, en laissant de côté les aspects qui ne correspondent pas.

Selon les psychologues, ce “cold reading” est capable d’influencer les gens. La science a toujours eu de forts doutes sur la fiabilité de l’astrologie, en se basant sur l’hypothèse que la prédisposition génétique influence les individus plus que le thème de naissance. L’astrologie peut être considérée comme une discipline à mi-chemin entre la religion et la psychothérapie. Selon la façon dont elle est utilisée dans la vie quotidienne, cette discipline peut être favorable ou potentiellement dangereuse. Une chose est sûre : croyez-le ou non, nous avons tous un aperçu des horoscopes.

Les signes astrologiques qui servent pour trouver votre horoscope

Après de nombreux calculs et de longues années d’études sur la position des planètes, des astres, de la lune dans le ciel ; ces données ayant été comparées et reliées avec les 12 mois de l’année : l’horoscope est né. C’est grâce à cette étude astrologique qu’ont été déterminées les douze signes du zodiaque qui sont :

– Bélier : 21 mars – 20 avril.
– Taureau : 21 avril – 21 mai
– Gémeaux : 22 mai – 21 juin
– Cancer : 22 juin – 22 juillet
– Lion : 23 juillet – 22 août
– Vierge : 23 août – 22 septembre
– Balance : 23 septembre – 22 octobre
– Scorpion : 23 octobre – 22 novembre
– Sagittaire : 23 novembre – 21 décembre
– Capricorne : 22 décembre – 20 janvier
– Poissons : 20 février – 20 mars

Il faut savoir que malgré des tentatives de rendre unique la délimitation temporelle de ces signes astrologiques, quelques différences de quelques jours près peuvent être remarquées dans certaines régions du monde. Ce n’est pas très scientifique mais beaucoup d’hommes et de femmes y croient.