Graphomancie : la voyance par le crayon

Technique encore méconnue du grand public et qui est aujourd’hui très peu pratiqué, la graphomancie ou la voyance par le crayon s’agit d’une technique assez particulière. Concrètement, cette technique ne consiste vraiment pas à prédire l’avenir, mais surtout d’entrer en contact avec le monde de l’au-delà.

Mieux comprendre la graphomancie en général

Assez différente par rapport à d’autres techniques de divination, la graphomancie ou la voyance par l’écriture n’est pas vraiment liée à la lecture de l’avenir du consultant. À vrai dire, elle consiste à établir une sorte d’écriture médiumnique permettant d’ouvrir la porte de l’au-delà. Du coup, des esprits peuvent entrer en contact le consultant par le biais du graphomancien. Pour être plus précis, la graphomancien, avec son crayon, joue le rôle d’intermédiaire entre les personnes défuntes et le consultant. Cette technique d’écriture automatique inspirée par un esprit est dans ce cas réservée aux médiums, sachant que ces personnes sont considérées comme le milieu entre le monde des vivants et l’au-delà. C’étaient les devins grecs, les griots africains et les chamanes indiens qui avaient développé cette technique dans l’objectif perfectionner la relation entre l’homme et les êtres invisibles.

Comment se déroule une séance de graphomancie

Durant la consultation avec un graphomancien, la main de celui-ci est contrôlée par l’esprit d’une personne défunte. Eh oui, celui-ci communique donc via le graphomancien, et ce grâce à l’énergie que dégage le consultant.  Pour que la séance soit une réussite, le graphomancien va d’abord s’isoler dans un endroit loin du bruit dans le but faire abstraction des éléments perturbateurs. Puis, il allume une bougie tout en versant du gros sel dans une soucoupe et le tout est accompagné d’une petite prière dans le but de se protéger des mauvais esprits. Après tout cela, il mettra devant lui une feuille vierge et un crayon/stylo tout en concentrant au maximum, les yeux fermés, sur l’âme du défunt avec qui le consultant désire entrer en contact. Une fois en contact avec l’esprit établi, son stylo se mettra à bouger tout seul pour former des figures ou des formules chiffrées ou des lettres que le médium graphomancien analysera par la suite.

Qu’en est-il de l’interprétation en graphomancie

Quand l’esprit est parti et que la graphomancien revient à lui en ouvrant ses yeux, il va bien évidemment procéder à l’interprétation de ce qu’il a écrit sous le contrôle de l’esprit. Et comme les messages sont d’origine paranormale, ils peuvent parfois être inexplicables et difficiles à déchiffrer. Certains médiums, lors d’une séance de graphomancie, sont face à des messages écrits dans une langue inconnue. Donc, grâce à ses dons et capacités médiumniques, les médiums sont les mieux placés, avec quelques pratiques, à décrypter les messages venant de l’au-delà. Il se pourrait même que ces messages puissent être comme une sorte de prédiction permettant au consultant d’en savoir plus sur ce qui jalonnera son avenir.